Le Trièves et Tréminis

Trièves : l'écologie avant tout

Depuis les eaux turquoises du lac de Monteynard-Avignonet, jusqu’au sommet de la montagne de l’Obiou, le Trièves dévoile ses multiples facettes. Situé à l’extrémité Sud du département de l’Isère, à la jonction de trois départements Hautes Alpes, Drôme et Isère, le Trièves associe de manière surprenante les paysages de moyenne montagne alpins, et la douceur du climat de la Provence toute proche. Passez par le col, par le nord, ou le sud, vous serez saisi… c’est le Trièves.
Le Trièves au naturel, sur terre, dans les airs, sur l’eau ou dans l’eau…
Beauté sans égale d’un cadre naturel exceptionnel où espèces rares, de fleurs et d’animaux se côtoient.  Que l’on veuille flâner, se ressourcer, découvrir, s’initier, explorer ou tutoyer les géants, le Trièves invite à pratiquer une  multitude d’activités.

Territoire préservé, il réserve pour celui qui prend le temps de le découvrir de nombreuses richesses qui en font un pays d’exception. Une terre de contrastes et d’émotions, où nature et culture se parlent depuis des siècles.

Constitué d’une campagne généreuse et contrastée, le Trièves est un paradis pour les randonneurs, qu’ils  soient à pieds, à vélo, à dos d’âne ou à cheval. Il est possible de gravir les sommets emblématiques que sont le  Grand-Veymont, l’Obiou, les Deux-Sœurs ou le Grand-Ferrand, et d’autres balades plus accessibles aux points de vue splendides.

Quelques liens


Tréminis - La perle du Trièves

Tréminis est la commune située le plus au Sud du département de l’Isère, aux confins de la Drôme (au Sud) et des Hautes Alpes (à l’Est), dans la haute vallée de l’Ebron.

L’origine du nom est incertaine : On évoque "entre trois monts" ou "trois châteaux" et même "terminus", car la commune se situe bien au bout de la vallée, mais la plus vraisemblable serait "Transmenium"= au delà de Ménil

Dotée d’un vaste territoire de 5000 hectares qui s’échelonne de 840 à 2761 mètres d’altitude, Tréminis possède aussi un vaste massif forestier de 3000 hectares. 180 tréminisous et tréminisounes constituent la population permanente qui augmente considérablement à la période estivale.
L’habitat se regroupe essentiellement autour de 4 hameaux : Château-Bas, Château-Méa, L’Eglise et Le Serre.
Les principaux axes de la vie économique sont l’agriculture, la forêt et la transformation du bois, mais, les activités liées au tourisme et l’artisanat représentent une part non négligeable.
Le village a la chance de conserver une école, une agence postale et une épicerie.

Lien vers le site de Tréminis